Corona-News
15.04.2021

Ouverture des terrasses à partir du 19 avril 2021

Lors de sa séance du 14 avril 2021, le Conseil fédéral a entre autres décidé de permettre aux établissements de restauration, bars et clubs, y compris les établissements de vente à emporter, de rouvrir leurs terrasses et espaces en extérieur à compter du lundi 19 avril 2021.

Selon l’information du Conseil fédéral, le soutien économique à la branche de l’hôtellerie-restauration se poursuivra, comme jusqu’à maintenant. Conformément aux explications de la disposition modifiée, dans ces cas, le droit des indépendants (sans Sàrl /SA) et des personnes occupant un poste similaire à celui d’un employeur (propriétaires de Sàrl ou de SA) reste applicable pour le moment selon le motif « fermeture d’établissement », même si l’espace en extérieur est ouvert.

Concrètement, cela signifie que :
Si vous aviez fermé votre établissement jusqu’à maintenant et que vous ouvrez votre terrasse ou votre espace en extérieur à partir du 19 avril 2021, vous pouvez, en tant qu’ayant droit*, soumettre à partir du 1er mai 2021, vos demandes d’allocation pour perte de gain en cas de coronavirus pour TOUT LE MOIS D’AVRIL 2021, selon le motif « fermeture d’établissement ».
* Indépendants (hors Sàrl/SA) et personnes occupant un poste similaire à celui d’un employeur (associés ou propriétaires d’une Sàrl ou SA) ainsi que leurs conjoints ou partenaires enregistrés travaillant avec eux en cas de fermeture d’établissement, pertes substantielles de chiffres d’affaires et interdiction de manifestation

Le Conseil fédéral a également décidé de prolonger jusqu’au 31 mai 2021 les mesures mises en œuvre pour les personnes vulnérables**. De ce fait, le droit à l’allocation pour perte de gain en cas de coronavirus est prolongé jusqu’au 31 mai 2021 pour les personnes particulièrement vulnérables.
** Les personnes vulnérables incluent : les femmes enceintes de même que les personnes qui ne sont pas vaccinées et souffrent d’une maladie préexistante telle que hypertension artérielle, maladies cardio-vasculaires, diabète, faiblesse immunitaire due à une maladie ou à un traitement, cancer ou obésité, et qui ne peuvent pas exercer leur activité lucrative à la maison, souffrant ainsi d’une interruption de l’activité lucrative.

Partager des articles

Facebook linkedin whatsapp email