Une rente supérieure grâce à des intérêts plus élevés

Le taux d’intérêt minimal de la LPP pour la caisse de pension détermine la manière dont l’avoir de prévoyance des assurés sera rémunéré au minimum dans le régime obligatoire. Plus le taux est bas, plus la croissance de l’avoir de vieillesse est faible. Le taux d’intérêt minimal est défini tous les ans par le Conseil fédéral. Chaque caisse de pension est libre d’accorder un taux d’intérêt plus élevé. Ces dernières années, GastroSocial a obtenu de bons résultats. Ainsi, un taux d’intérêt supérieur à celui prescrit a également été décidé pour l’année 2018. L’année passée, la caisse de pension a accordé 1.5 % d’intérêt aux hôteliers et aux restaurateurs alors que le Conseil fédéral prescrit 1 %. Un demi-point de pourcentage en plus ne semble pas énorme – mais sur toute une carrière professionnelle, cela est néanmoins conséquent.

L’exemple de Hansjörg Hugentobler*

Monsieur Hugentobler a 55 ans, il travaille dans les cuisines du restaurant Turmspitz et gagne 4’500 francs par mois. Cela fait 30 ans qu’il est assuré auprès de la Caisse de pension GastroSocial. Nous partons du principe qu’il continuera à verser des cotisations jusqu’à son départ à la retraite. Si ses cotisations étaient rémunérées par un taux d’intérêt de 1 %, son capital à la retraite s’élèvera à environ 197’000 francs, représentant une rente annuelle de 13’440 francs. Avec un taux d’intérêt de 1.5 %, il recevra, à l’âge de 65 ans, une rente d’environ 1’200 francs de plus.

Le solide taux de couverture supérieur à 100 % donne à Monsieur Hugentobler également l’assurance que son avoir de vieillesse est placé auprès d’une caisse de pension stable.

*Nom modifié par les éditeurs

GastroSocial – plus que bien assuré
Une assurance clairvoyante


plus de
Performance & Taux de Couverture
Placements de fortune GastroSocial