Structure de la fortune

Le graphique de la structure de la fortune montre comment la Caisse de pension GastroSocial place le capital des assurés. L’objectif est d’obtenir le meilleur rendement possible avec le capital placé à long terme. Toutefois, il convient également de s’assurer que la caisse de pension est capable de satisfaire à ses obligations financières en cours. La diversification élevée des placements réduit les pertes de rendement en cas de fluctuation des cours.

La structure de la fortune est divisée entre placements en valeur nominale et placements en valeur réelle. Les valeurs nominales sont des créances pécuniaires. En font entre autres partie les titres à revenu fixe, également appelés obligations. Les valeurs réelles, telles que les actions et les biens immobiliers, se caractérisent par le fait qu’il est généralement possible d’atteindre un prix plus élevé en cas d‘augmentation du niveau des prix (prix moyen pour tous les biens d’une économie), ce qui n’est pas le cas pour les valeurs nominales.

Le graphique illustre la répartition de la fortune de placement de GastroSocial sur la base des valeurs vénales au 31.03.2020. Les chiffres exacts s’affichent lorsque vous passez sur le graphique avec le curseur.

  Indice de référence 31.12.19 31.03.20
Placements en valeur nominale 38.0% 35.9% 36.9%
Placements en valeur réelle 62.0% 64.1% 63.1%

Malgré les turbulences prononcées du marché, nous avons pu, grâce à une gestion active, conserver notre positionnement de portefeuille largement diversifié et orienté vers un maintien du potentiel de rendement à long terme, prenant en compte le risque. Cela a nécessité divers ajustements de l’allocation dans les différents segments de placement au cours du trimestre.
Nous sommes restés sous-pondérés dans les secteurs des obligations de base, telles que les obligations en CHF et les obligations d’État mondiales, tout en restant proches de la stratégie dans les secteurs des actions de base et surpondérés dans les secteurs des actions défensives. Nous avons pu poursuivre le développement continu des secteurs du marché privé. L’allocation à l’immobilier suisse est restée surpondérée malgré une réduction active des placements cotés au début du trimestre.