Structure de la fortune

Le graphique de la structure de la fortune montre comment la Caisse de pension GastroSocial place le capital des assurés. L’objectif est d’obtenir le meilleur rendement possible avec le capital placé à long terme. Toutefois, il convient également de s’assurer que la caisse de pension est capable de satisfaire à ses obligations financières en cours. La diversification élevée des placements réduit les pertes de rendement en cas de fluctuation des cours.

La structure de la fortune est divisée entre placements en valeur nominale et placements en valeur réelle. Les valeurs nominales sont des créances pécuniaires. En font entre autres partie les titres à revenu fixe, également appelés obligations. Les valeurs réelles, telles que les actions et les biens immobiliers, se caractérisent par le fait qu’il est généralement possible d’atteindre un prix plus élevé en cas d‘augmentation du niveau des prix (prix moyen pour tous les biens d’une économie), ce qui n’est pas le cas pour les valeurs nominales.

Le graphique illustre la répartition de la fortune de placement de GastroSocial sur la base des valeurs vénales au 31.03.2019. Les chiffres exacts s’affichent lorsque vous passez sur le graphique avec le curseur.

  Indice de référence 31.12. 31.03.
Placements en valeur nominale 38.0% 38.1% 37.7%
Placements en valeur réelle 62.0% 61.9% 62.3%

La tactique de placement du premier trimestre a marqué le passage de la stratégie de placement précédente à la stratégie évoluée, en vigueur depuis le début de l’année. Les obligations en CHF ont également été sous-pondérées par rapport à la nouvelle stratégie tandis que les placements en actions défensifs, l‘immobilier Suisse, les obligations d’entreprises et les obligations convertibles ont été sur-pondérés. En raison de l’augmentation des poids stratégiques dans les placements sur le marché privé tels que l‘infrastructure, la Private Equity et les prêts, ces classes de placement plus lentes dans la mise en œuvre présentaient une sous-pondération à la fin du trimestre. Des augmentations ont été initiées mais leur réalisation prend plusieurs trimestres. Les marges de manœuvre stratégiques ont été respectées dans tous les segments de placement.