Rapport de gestion

La branche des hôtels, restaurants et cafés a dû relever d’énormes défis. L’année 2020 s’est inscrite sous le signe de l’adaptation et de l’attente. Pour GastroSocial, l’introduction obligatoire du télétravail notamment a entraîné différents défis techniques et de communication. Le changement constant des conditions en relation avec le coronavirus a exigé en outre une grande flexibilité dans l’activité quotidienne.

Les avoirs détenus auprès de la caisse de pension toujours en sécurité malgré la crise
Grâce au solide financement, GastroSocial a pu rémunérer les avoirs tant obligatoires que surobligatoires détenus auprès de la caisse de pension au taux de 1.5 % en 2020. C’est 0.5 point de pourcentage de plus que le taux d’intérêt minimal fixé à 1 % par le Conseil fédéral. La sécurité des fonds de prévoyance est garantie, et les coûts ont pu être maintenus à un faible niveau. La caisse de pension a réalisé une performance de 3.36 %, le taux de couverture s’inscrit à 120.5 % (au 31.12.2020), et la fortune de placement avoisine les 8.8 milliards de francs.

L’année 2020 a été un grand défi pour nous tous
Sur le plan commercial, l’industrie hôtelière a été particulièrement touchée. Dans le présent rapport de gestion, nous vous présentons quatre établissements dont le quotidien était déjà difficile avant même le coronavirus. Que ce soit parce qu’ils étaient sur roues, comme Panoramic Gourmet AG, ou sur l’eau, comme Zürichsee Schifffahrt Gastronomie. Le domaine où presque tout est « maison » Castello del Sole, à Ascona, s’est fixé comme objectif de cultiver tout ce qui est possible de cultiver dans son jardin. Le Whitepod Eco-Luxury Hotel en Valais est confronté à des difficultés d’accès ainsi qu’à des conditions météorologiques et environnementales difficiles.

Mais tous maîtrisent avec brio leurs tâches her culéennes. Voyez vous-même.

Rapport de gestion 2020

Urs-Peter Amrein, Président et Björn Wertli, Directeur